Le stress au travail

Le stress au travail

14 janvier 2020 0 Par Michael

Notre recherche met en évidence le rôle central que les supérieurs hiérarchiques jouent dans la gestion du stress au travail. Pour que les employeurs réduisent et gèrent efficacement le stress au travail, ils doivent s’assurer que les gestionnaires démontrent les compétences et les comportements qui leur permettent de gérer leur personnel de manière à minimiser le stress lié au travail.

Jusqu’à récemment, il y avait très peu de données de recherche pour clarifier les comportements des managers pertinents dans ce contexte. Des recherches financées par formation QSE,  ont appliqué une approche comportementale des compétences pour combler cette lacune. Ce rapport, qui s’appuie sur des recherches menées en 2009, examine comment les gestionnaires ont utilisé le matériel d’intervention et comment ils ont mis en œuvre le travail dans la pratique.

Les études de cas couvrent:

  • le contexte au sein de l’organisation, y compris les activités de gestion du stress, le développement de la gestion / du leadership et l’utilisation d’un cadre de compétences
  • comment et où les compétences de gestion pour la prévention et la réduction du stress (MCPARS) au travail ont été déployées
  • comment l’intervention et d’autres éléments des résultats de la recherche MCPARS ont été intégrés dans les pratiques et procédures de l’organisation
  • facilitateurs pour le déploiement / l’intégration
  • les obstacles au déploiement / à l’intégration et comment ils ont été surmontés.

Recommandations aux employeurs

  • Assurez-vous que les hauts dirigeants sont conscients de l’importance de la santé et du bien-être au travail et qu’ils se font les champions des actions pertinentes pour s’assurer qu’elles sont prises au sérieux dans toute l’organisation.
  • Former les supérieurs hiérarchiques et les superviseurs à bien gérer les gens. Les supérieurs hiérarchiques sont essentiels au bien-être des employés. De bons responsables opérationnels s’assurent que la charge de travail des personnes est gérable, fournissent des objectifs clairs et des commentaires constructifs. Ils offrent également un soutien et une flexibilité si leurs employés ont des problèmes de santé ou ont du mal à gérer leurs responsabilités en matière de soins. (formation QSE)
  • Fournir un accès rapide à un soutien en santé au travail.
  • Développer une compréhension factuelle des causes de l’absence et des pratiques malsaines, telles que le «présentéisme» et le «congéisme». À moins que les problèmes sous-jacents motivant les comportements des gens ne soient résolus, les efforts pour soutenir les employés et améliorer la santé et le bien-être seront de courte durée.
  • Adaptez les politiques et les pratiques aux besoins de l’organisation et des employés. Il n’existe pas d’approche unique pour concevoir une stratégie efficace de bien-être des employés; son contenu doit être basé sur les besoins et les caractéristiques uniques de l’organisation, et bien sûr ceux de ses employés.
  • Construire un cadre organisationnel plus robuste pour promouvoir une bonne santé mentale.
  • Effectuer une évaluation des risques ou un audit du stress lié au travail au sein de l’effectif. Il s’agit d’une obligation légale, mais les employeurs devraient également la considérer comme une mesure préventive.